Champs de mars

Prologue

Je vous suggère de dessiner votre ciel avant de partir. Il faut à main levée, griffonner profiler vos oiseaux dans l’azur. Surtout n’oubliez pas de révéler quelques branches flottantes à la dérive, d’installer quelques cabanes au milieu de nulle part, entre rien et quelque chose. Tous les oiseaux aiment nager sur la neige, la regarder mourir.

Puis regarder votre ciel changé. Le printemps s’annoncer.

 

 

 

 

dans mon ciel de jour

j’ai aligné bout à bout des morceaux de poème

des plages de sable pour marcher la lenteur

bout à bout mes zincs

des pages blanches

pour écouter l’encre

bout à bout mes silences

mes déchirures

pour écrire…

*

l’air glisse à l’envers

les bordées s’accumulent

tout est muet

la nuit se vide

creuse un trou

entre les arbres et les jours

le drap froid de tes souvenirs

Prière d’insérer

*

Bouche d’ombre

Béante

Sur l’océan blessé

Je ne rêvais de rien

 

*

l’hiver serre trop fort

les ailes froissées

les bottes pleines de neige

éviter la nuit banquise

la maison de papier

*

 

 

en préparation…

Copyright 2017 Denise Pelletier   All rights reserved.

Publicités