TAMBOUR D’EAU

Du 20 octobre au 19 novembre 2000, Engramme a proposé Tambour d’eau, une exposition individuelle de Denise Pelletier.
L’univers poétique et métaphorique des oeuvres de Denise Pelletier construit un espace esthétique discret, lieu de l’intime, de l’ultime, de l’être. Les mots sont par ailleurs indissociables de la démarche de l’artiste depuis quelques années : comme médium, comme signes, comme formes, reconstruits bride par bride afin d’en déployer les rythmes intérieurs, d’en dévoiler la pluralité des signes. Écriture de l’intériorité où l’on retrace une sensibilité unique.
L’installation en estampe Tambour d’eau donnait à voir des espaces de réflexion et de méditation.

Tambour d’eau, c’est d’abord l’aboutissement d’une impulsion d’où naît un art sensoriellement aveugle, qui explore l’envers des choses, le caché. Le papier dans son immobilité atemporelle est témoin de l’entrecroisure de temps multiples à mes gestes de graveure. Mes bandeaux ascensionnels portent du temps – en effigie -. Mes bandeaux juxtaposés forment un paysage de la couleur de l’air après la pluie. Mon travail est répétitif, litanique même, un rituel qui me préoccupe – RUTHMOS -.dp

 

2a530b9e7d2d6c9fe0c8d7a0e909d707

images

Publicités