journal de bord il y a quelque temps …

 

Taitung : 104km

Kaosiung, Danang

Je ne bouge pas, dans l’éclat de cette lumière diffuse, je prends, j’aspire, je piège, je capture, m’abandonne, je fixe, je cherche, le bleu m’enivre et là mes pointes de cils se noient dans l’écume des nuages. Où suis-je? Dans une boîte de Pandore ? … je dîne d’un riz en couche garni de feuilles inconnues, parfumées, piquées d’un champignon noir, gluant, acre, doux, arrosé d’un vin floral et accompagné d’un Tofu. Le tout est complété de fruits, de fromage et de gâteau au chocolat. Yin et Yang. Écrire et manger de peur d’oublier, mal écrire, manqué de mots, sans mots. Extase … et je retourne sur le dos du ciel, y prenant le thé je scrute sa colonne fébrile dessinée en dentelle fragile. Il a beau dos le ciel. Il s’habille d’un morceau de robe, il porte des faux cols … Je le quitte lentement vers HongKong, plus qu’une toute petite heure …

 

Publicités