D’abord imprimer cette même image

Mille fois encore

Je ne me lasse pas de prendre le kozo

De m’assurer de son verso

Le déposer sur la matrice encrée

Le protéger d’une chute de papier

Avant de passer sous presse

Puis

Le détacher lentement

D’abord soulever un coin du bout des doigts

Le retirer lentement

Le coucher entre deux papiers de soie

Entre deux buvards

Le laisser dormir  …

Il ne s’enroulera plus

 

Un autre jour

 

Le reprendre

Recommencer le rituel

L’encoller

Humidifier la page mot du poète

Cette plage imprimée d’une première image gravée

Déposer l’image encollée

Face contre le zinc

Coucher le poème écrit

Faire s’embrasser les deux temps gravés

Recommencer encore et encore

Attraper la lenteur le silence d’un jour d’atelier …

Publicités